FCBayern-fr - Forum
Bonjour,

Le forum a changé d'adresse, merci de poster dorénavant sur : http://fcbayern-fr.com/forum2-ipb/

Cependant, ce forum reste actif en lecture.
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Liga espagnole
Ven 19 Fév - 9:26 par hanni

» Les anciens du Bayern.
Lun 15 Fév - 18:20 par Mario Götze

» Nouveau Forum
Lun 15 Fév - 8:52 par Minga

» Serie A - Calcio
Lun 15 Fév - 8:50 par Minga

» Première League
Dim 14 Fév - 19:40 par hanni

» [2016-02-14] FC Augsburg vs Bayern Munich
Dim 14 Fév - 19:24 par Mario Götze

» Blessures.
Dim 14 Fév - 16:26 par 1976

» Mehdi Benatia
Dim 14 Fév - 15:13 par Mario Götze

» [2016-02-23] Juventus vs Bayern Munich
Dim 14 Fév - 0:19 par Tiagojunior


L'histoire de la Mannschaft

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'histoire de la Mannschaft

Message  Ares233 le Dim 16 Déc - 12:52

J'ouvre un topic pour discuter de l'histoire de la mannschaft.

Hier j'ai eu droit a un peu d'histoire sur l'equipe nationnale allemande chez mon grand-pere,il m'expliquait la domination de l'equipe durant les années 70 l'eclossion de "Der Bomber",Le ballon d'or du KAiser en 72 et en 76,l'allemagne fesait trembler toute l'europe et tout le monde entier dans ces années,ils ont remporter deux tournois majeur durant cette decenie l'euro 72 et la CM 74....

A l'epoque,Herr Kürt(comme il est surnomé au village)vivait deja en Belgique et suivait comme il pouvait les match de la NM,n'ayant pas de tétévision donnant les chaines allemandes,il lui etait difficile de voir les match amicaux et qualificatif de la NM,pour les tournois majeur,la télé difusait quelques match mais pas tous...

Un jour en 1975,Il apprend que la NM va jouer un match amical contre la grece a Düsseldorf,Or sa soeur y habite et decide de lui ecrire pour qu'elle lui achete des places,Mon grand-pere y a ete avec mon pere et a enfin vu de ses propres yeux "SON" equipe jouer au football,c'est l'un de ces plus beau souvenir footbalistique meme si la mannschaft n'a fait que 1-1 contre les gregs... il m'explique que deja a l'epoque beaucoup joueurs du bayern evoluaient en NM tel que Müller,Bekenbauer,Maier,etc...

c'est malheureux qu'il ne veut plus faire de long voyage sinon je l'aurais amené a l'Allianz avec moi...

Je vous jure,Il a une memoire incroyable et connait enormement sur le football... Encore a l'heure actuel il suit des regionnales a la Bulli... c'est un vrai regale de l'ecouter parler Very Happy


Voila petit hommage a un tres grand passionné de foot qui a toutes les victoires importante de la NM et qui continue encore a chercher dans ses souvenirs pour mon plus grand plaisir...


J'ai retrouvé la fiche et les images du match dont mon grand-pere m'a parler...

[Seuls les modérateurs ont le droit de voir ce lien]

Ares233

Masculin
Nombre de messages : 1432
Age : 34
Pays : Bayerische wirtshaus
Date d'inscription : 12/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Mighty le Dim 16 Déc - 15:32

Ton lien est excellent. J'ai revisité quelques matchs de la DNM; depuis le but de Heynckes jusqu'au mémorable 4-0 contre l'Argentine. Mine de rien Klose, il en claqué aussi des passes décisives. Qu'il me manque les frappes de mule Frings et Schweisteigger Very Happy

Mighty

Masculin
Nombre de messages : 1855
Age : 30
Pays : Bénin/Belgique
Date d'inscription : 08/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  roter baron le Dim 16 Déc - 19:33

Merci pr cette petite histoire Ares ! Il en a de la chance ton grand père d'avoir pu voir ces légendes en action ! Le mien aussi a vécu cette période. Mais d'Allemagne. Je ne pense pas par contre qu'il ai eu l'occasion de voir la NM dans un stade. Par contre quel passion chez lui ! Il suivait tous les matchs à la radio puis à la télé. L'air de rien en y pensant je me dis qu'on a bcp de chances d'avoir tant de médias disponibles.

roter baron

Masculin
Nombre de messages : 15007
Age : 31
Pays : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Ares233 le Dim 16 Déc - 19:47

roter baron a écrit:Merci pr cette petite histoire Ares ! Il en a de la chance ton grand père d'avoir pu voir ces légendes en action ! Le mien aussi a vécu cette période. Mais d'Allemagne. Je ne pense pas par contre qu'il ai eu l'occasion de voir la NM dans un stade. Par contre quel passion chez lui ! Il suivait tous les matchs à la radio puis à la télé. L'air de rien en y pensant je me dis qu'on a bcp de chances d'avoir tant de médias disponibles.

Oui c'est sur,maintenant tout est plus facile par contre pour eux a l'epoque,pas evident....

J'ai pensé a un truc,je pourrais lui faire un petit questionnaire sur la NM ainsi que sur la Bulli...

Pour avoir son ressenti du present et nous faire partagé ses emotions d'antan,a la limite si quelqu'un aurait des quastion a lui poser,je prend note...

Ares233

Masculin
Nombre de messages : 1432
Age : 34
Pays : Bayerische wirtshaus
Date d'inscription : 12/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  1976 le Dim 16 Déc - 19:55

Merci Ares pour ce vibrant hommage. La RFA, c'était quelque chose à l'époque et parmi les joueurs majeurs qui la composaient de nombreux bavarois... Moi ma passion pour le NM a débuté en 1974 (grands souvenirs de la défaire 0-1 contre RDA et la finale et le but de Muller) pour finir en 1982. Après, en 1976, le Bayern a pris le relais.
Une belle idée cadeau pour ton grand père l'édition premium du Bayern, il y retrouvera d'anciennes gloires de la NM... que je viens d'acheter. Mais il doit y avoir plus complet sur la NM.

_________________
WM'74... Hampden Park Glasgow - 12/05/1976... Au delà des clivages et de mes insatisfactions, ce qui m'importe avant tout c'est le Club, ce qu'il représente, et surtout les valeurs qu'il incarne (depuis 39 ans en ce qui me concerne) - 05/2015

Membre fondateur du CARLO (Comité Amical des (supporters) Réservés Légitimes et Objectifs envers Ancelotti)
Membre du MARIO Gomez

[Seuls les modérateurs ont le droit de voir cette image]

1976
Admin FCBayern-fr
Admin FCBayern-fr

Masculin
Nombre de messages : 5134
Age : 52
Localisation : * Hors Modération *
Pays : FRANCE
Date d'inscription : 29/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Ares233 le Dim 16 Déc - 20:04

1976 a écrit:Merci Ares pour ce vibrant hommage. La RFA, c'était quelque chose à l'époque et parmi les joueurs majeurs qui la composaient de nombreux bavarois... Moi ma passion pour le NM a débuté en 1974 (grands souvenirs de la défaire 0-1 contre RDA et la finale et le but de Muller) pour finir en 1982. Après, en 1976, le Bayern a pris le relais.
Une belle idée cadeau pour ton grand père l'édition premium du Bayern, il y retrouvera d'anciennes gloires de la NM... que je viens d'acheter. Mais il doit y avoir plus complet sur la NM.


Ah oui,je n'y avait pas penser a un livre,tres bonne idée 1976...

A l'heure actuel,je ne crois pas qu'il supporte une ou l'autre equipe (a part la NM) je sais qu'il n'aime pas trop le bayern,c'est surtout qu'il pense que le bayern achetes toujours les meilleurs joueurs de bulli ce qui denature la competition(il n'a pas tord),maintenant ça a surement un peu changer avec la domination du BvB depuis 2 ans...
quand j'y pense,je ne lui ai jamais demander quelle equipe il aimait le mieux,pourtant on n'arrete pas de parler de foot et pas seulement de la Bulli... c'est toujours un regal de parler de foot avec lui...
Je vais preparer quelques question sur ce sujet et je ferais parvenir ses reponses...




Ares233

Masculin
Nombre de messages : 1432
Age : 34
Pays : Bayerische wirtshaus
Date d'inscription : 12/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  roter baron le Dim 16 Déc - 20:13

Ares233 a écrit:Pour avoir son ressenti du present et nous faire partagé ses emotions d'antan,a la limite si quelqu'un aurait des quastion a lui poser,je prend note...
Le mien il n'était pas très optimiste sur le présent ... à moins que ce ne soit réaliste ? Car avant chaque compétition j'étais plein d'optimiste, j'y croyais. Lui pas vraiment. Et au final il avait raison. Si tu luis poses des questions, ce serait intéressant de connaître ses meilleurs moments avec la NM. On serait peut être surpris Smile

roter baron

Masculin
Nombre de messages : 15007
Age : 31
Pays : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Ares233 le Dim 16 Déc - 20:24

roter baron a écrit:
Ares233 a écrit:Pour avoir son ressenti du present et nous faire partagé ses emotions d'antan,a la limite si quelqu'un aurait des quastion a lui poser,je prend note...
Le mien il n'était pas très optimiste sur le présent ... à moins que ce ne soit réaliste ? Car avant chaque compétition j'étais plein d'optimiste, j'y croyais. Lui pas vraiment. Et au final il avait raison. Si tu luis poses des questions, ce serait intéressant de connaître ses meilleurs moments avec la NM. On serait peut être surpris Smile

ok,je prends note...

Si il y a d'autre propositions de question je suis preneur...

Ares233

Masculin
Nombre de messages : 1432
Age : 34
Pays : Bayerische wirtshaus
Date d'inscription : 12/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  1976 le Dim 16 Déc - 22:07

J'aimerai connaître son ressenti de 1982 et l'image très négative de la NM cette année la. La 1/2 finale de Séville mais surtout la défaite contre l'Algerie et le nul contre l'Autriche qui a suscité tant de rumeurs... Moi qui admirait tant la RFA cela m'a radicalement dissuadé de les supporter. Et pourtant c'était l'époque dont je garde les meilleurs souvenirs du Bayern avec le duo "Breitnigge" bavarois transposé en NM.

_________________
WM'74... Hampden Park Glasgow - 12/05/1976... Au delà des clivages et de mes insatisfactions, ce qui m'importe avant tout c'est le Club, ce qu'il représente, et surtout les valeurs qu'il incarne (depuis 39 ans en ce qui me concerne) - 05/2015

Membre fondateur du CARLO (Comité Amical des (supporters) Réservés Légitimes et Objectifs envers Ancelotti)
Membre du MARIO Gomez

[Seuls les modérateurs ont le droit de voir cette image]

1976
Admin FCBayern-fr
Admin FCBayern-fr

Masculin
Nombre de messages : 5134
Age : 52
Localisation : * Hors Modération *
Pays : FRANCE
Date d'inscription : 29/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Invité le Dim 16 Déc - 23:07

1976 a écrit:J'aimerai connaître son ressenti de 1982 et l'image très négative de la NM cette année la. La 1/2 finale de Séville mais surtout la défaite contre l'Algerie et le nul contre l'Autriche qui a suscité tant de rumeurs... Moi qui admirait tant la RFA cela m'a radicalement dissuadé de les supporter. Et pourtant c'était l'époque dont je garde les meilleurs souvenirs du Bayern avec le duo "Breitnigge" bavarois transposé en NM.

+1

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  KaiserFranz le Mer 19 Déc - 12:59

Mon père a connu cette période incroyable des années 70. Il avait 13 ans en 72 donc il a vu tout ce que je rêve de voir un jour. Moi je n'ai eu droit qu'à 1996 pour la DNM et 2001 pour le Bayern. Sinon un tas de défaite en finale ou 1/2...ça reviendra!!

Mes grand-parents paternels étaient des supporters de la DNM, du Bayern et du foot allemand en général. Et de ce côté de la famille ça se passe comme un flambeau. Il ne s'agit pas seulement de foot, de sport etc...C'est que certains ne comprennent pas!C'est pour ça que c'est si important à nos yeux et que ça fait si mal quand on perd une finale. Pour les supporters de la DNM et du Bayern il y a une grosse part de nostalgie, de légende qu'on aimerait retrouver parce que d'une certaine manière, le meilleur du foot allemand a déjà eu lieu ou pas encore.

Mon père a vu le grand Bayern à Kaiserslautern avec ses cousins germains (c'est le cas de le dire Laughing ). Mais il n'a jamais vu l'équipe nationale, du coup pour Noël je lui acheté une place pour le France-Allemagne de février...ça vaut ce que ça vaut mais bon c'est toujours ça!

KaiserFranz

Masculin
Nombre de messages : 3503
Age : 31
Localisation : Paris
Pays : france
Date d'inscription : 08/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Ares233 le Mer 19 Déc - 18:04

KaiserFranz a écrit:Mon père a connu cette période incroyable des années 70. Il avait 13 ans en 72 donc il a vu tout ce que je rêve de voir un jour. Moi je n'ai eu droit qu'à 1996 pour la DNM et 2001 pour le Bayern. Sinon un tas de défaite en finale ou 1/2...ça reviendra!!

Mes grand-parents paternels étaient des supporters de la DNM, du Bayern et du foot allemand en général. Et de ce côté de la famille ça se passe comme un flambeau. Il ne s'agit pas seulement de foot, de sport etc...C'est que certains ne comprennent pas!C'est pour ça que c'est si important à nos yeux et que ça fait si mal quand on perd une finale. Pour les supporters de la DNM et du Bayern il y a une grosse part de nostalgie, de légende qu'on aimerait retrouver parce que d'une certaine manière, le meilleur du foot allemand a déjà eu lieu ou pas encore.

Mon père a vu le grand Bayern à Kaiserslautern avec ses cousins germains (c'est le cas de le dire Laughing ). Mais il n'a jamais vu l'équipe nationale, du coup pour Noël je lui acheté une place pour le France-Allemagne de février...ça vaut ce que ça vaut mais bon c'est toujours ça!



Mon grand pere a eu la chance de les voir comme je l'expliquais pus haut,c'est vrai que c'est surout lui qui m'a transmit le virus du foot,mon plus beau souvenir est Italia 90',j'avais 8 ans et quand tu vois ton grand-pere avoir les larmes au yeux car "son" equipe,"sa" patrie,"ses racines ont gagné,ça te fais quelque chose,je lui ai offert une echarpe de la NM quand je suis allé les voir au stade roi baudouin et il la porte souvent et en ai tres fier Very Happy

pour revenir a ma proposition,j'ai deja une dizaine de question pour mon ailleul,je le vois debut janvier...

Ares233

Masculin
Nombre de messages : 1432
Age : 34
Pays : Bayerische wirtshaus
Date d'inscription : 12/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Invité le Dim 30 Déc - 17:09

Hommage à la mannschaft, celle des guerriers au mental d'acier !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Invité le Dim 30 Déc - 17:33

Je sais pas si quelqu'un a déjà vu cette vidéo sur le mondial 2010 que personnellement, j'adore Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  roter baron le Sam 19 Jan - 14:32

Pr la petite histoire, je viens d'apprendre que l'Allemagne a joué en 1954 contre .... la Sarre ! A l'époque, l'actuel Land était un état indépendant sous protectorat français (mais ds la pratique un étant fantoche, la Sarre ayant même reçu le numéro de département 90 bis). En 1956 par contre un référendum eu lieu et les Sarrois décidèrent de revenir sous le giron allemand.

Au pt de vue foot la RFA a gagné 3/0 le match aller et 3/1 le match retour.

roter baron

Masculin
Nombre de messages : 15007
Age : 31
Pays : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  hanni le Sam 19 Jan - 14:56

Ça se situe où ?

hanni
Moderateurs
Moderateurs

Masculin
Nombre de messages : 15729
Age : 25
Pays : France
Date d'inscription : 30/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  roter baron le Sam 19 Jan - 15:16

C'est à côté du Luxembourg et de la Lorraine. C'était une région charbonnière très important ds le temps (d'où l'intérêt de la France).

roter baron

Masculin
Nombre de messages : 15007
Age : 31
Pays : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Lairanza le Jeu 2 Mai - 14:13

L'Allemagne de 2000 à 2012


J'aimerai reparler de l'équipe d'Allemagne des années 2000 tout simplement, étant ma nation préférée après la France bien sur. C'est aussi l'époque où elle change de philosophie de jeu, passant d'un système très efficace, physique et pragmatique mais peu séduisant ce qui lui a permit d'aller loin dans les compétitions et de remporter des titres (trois coupes du monde 1954, 1974 et 1990 et trois coupes d'Europe 1972, 1980 et 1996).

Revenons un peu en arrière, après la victoire en 1996 après un but en or d'Oliver Bierhoff contre la République Tchèque de Nedved. Le système allemand va ensuite trouver ses limites lors de la Coupe du monde 1998 avec une défaite en quart 3-0 contre la Croatie, lors de la Coupe des Confédérations 1999 et lors de l'Euro 2000.
En effet cet Euro sera une humiliation pour la Mannschaft, tenant du titre. Un match nul 1-1 contre la Roumanie (but de Moldovan et de Scholl), une défaite 1-0 face à l'Angleterre (but de Shearer) et une claque 3-0 contre le Portugal B (triplé de Conceiçao). Matthaus, Hassler, Babbel ou encore Kirsten mettront un terme à leur carrière internationale suite à cette désillusion.

A la fédération, on prend alors des décisions afin d'éviter de nouveau ces échecs. On change de philosophie, passant de l'ancien système pragmatique à un système plus fluide, plus technique tout en gardant l'assise physique. D'autant plus que le pays accueillera la Coupe du monde 2006 et qu'il faudra faire très bonne figure, l'objectif étant de remporter la compétition.
Cependant il faudra s'appuyer sur des joueurs pour réaliser la transition car cela prendra du temps. Du coup les Kahn, Ballack ou Schneider seront les « cadres » de cette période 2000-2006 environs.

Coupe du monde 2002

Peu de gens croient en l'Allemagne lors de cette compétition. Elle s'était qualifiée en passant par un barrage face à l'Ukraine après avoir terminée deuxième de sa poule derrière l'Angleterre et une défaite 5-1 face à ces derniers. Les matchs amicaux qui ont suivi n'ont pas permit de rassurer les allemands. C'est mieux que les Pays-Bas tout de même, pas qualifiés.

La Mannschaft de Rudi Voller arrive alors à la Coupe du monde 2002 mais pas dans une position de favori, on attend plutôt la France, le Brésil, le Portugal ou encore l'Italie. Elle tombe dans une poule avec l'Arabie Saoudite, l'Irlande et le Cameroun. Un groupe abordable pour les allemands.

Le premier match face à l'Arabie Saoudite sera un festival avec un score de 8-0 pour les allemands. Miroslav Klose se fera remarquer dans ce match avec son triplé, tous de la tête. Linke lui marquera son premier et dernier but avec la sélection.

Le deuxième match face à l'Irlande se termine par un match nul 1-1 avec un but de Klose et un but de Keane dans les arrêts de jeu.

L'Allemagne se qualifiera pour la suite en battant le Cameroun 2-0 dans le dernier match de poule. Buts de Bode et Klose (oui encore). Ramelow lui sera expulsé en première période. A noter qu'il a été replacé, lui milieu de terrain, en position de libéro pour palier l'absence de Jens Nowotny.

Fin des matchs de poules, la France, le Portugal et l'Argentine sont déjà éliminés de la compétition.

L'équipe de qualifie en huitième et affronte le Paraguay. Et comme en 1998 face à la France l'équipe sud-américaine va tenir tête face à la Mannschaft pendant 88 minutes, jusqu'à que Neuville ouvre le score et qualifie son pays pour les quarts. L'Allemagne trace sa route tandis l'Italie se fait éliminer par la Corée du Sud.

En quart elle affronte les Etats-Unis. Les américains feront trembler les allemands jusqu'au bout mais grâce à un but de Ballack l'Allemagne continue en demi, contrairement à l'Espagne qui est battu par la Corée du Sud et à l'Angleterre qui est battu par le Brésil.

En demie la Mannschaft fait face à la surprenante Corée du Sud qui a éliminé le Portugal, l'Italie et l'Espagne (je laisse les détails sur l'arbitrage). Devant un public coréen les allemands, comme en quart, font face à des adversaires difficiles mais grâce encore à un but Ballack l'Allemagne va en finale. Malheureusement ce sera sans son buteur du jour et joueur clé, suspendu à cause d'un cumul de cartons jaunes. Elle affrontera le Brésil qui s'est débarrassé de la Turquie dans l'autre demie.

En finale le Brésil se montre le plus dangereux en première mi-temps. Ronaldo manque trois face à face contre Kahn et Kleberson trouve la barre transversale.
La rencontre s'équilibre au seconde période, Neuville trouve le poteau de Marcos sur un coup franc lointain et puissant. Mais le Bréseil trouve ouverture du score à la 67eme minute après une perte de balle de Hamann à 30 mètres de ses buts. Rivaldo enchaine une frappe à mi-hauteur avec une trajectoire plongeante que Kahn n'arrive pas à capter et relâche le ballon. Ronaldo est plus rapide que Ramelow et pousse le ballon au fond.
A la 79eme minute Ronaldo assomme les allemands et remporte leur 5eme Coupe du monde. L'Allemagne, elle, perd sa quatrième finale de coupe du monde sur sept. L'absence de Ballack a du peser.

Euro 2004

L'Euro 2004 confirmera l'irrégularité de cette équipe et la défaite 5-1 face à la Roumanie en amical juste avant l'évènement n'a pas rassuré du tout. D'autant plus que l'Allemagne tombe dans un groupe difficile avec les Pays-Bas, la République Tchèque et la Lettonie. Cependant on voit la nouvelle génération apparaître comme Podolski, Schweinsteiger ou encore Lahm.

Le premier match face au Pays-Bas se termine par un match nul 1-1 avec des buts de Frings et de Van Nistelrooy.

Le deuxième match contre la Lettonie, dans sa toute première compétition, est un échec total : 0-0. Il faut donc battre la République Tchèque qui a mis son équipe B mais l'équipe de Rudi Voller perdra 2-1 et termine éliminée de l'Euro avec 2 points.

Il reste encore deux ans avant leur Coupe du monde à domicile. Les Hamann, Worns, Jeremies ou encore Ziege prendront leur retraite internationale entre temps.

Coupe du monde 2006

Voici le moment attendu pour tout un peuple : remporter enfin un titre 10 ans après l'Euro 1996. Des 23 joueurs sélectionnés par Klinsmann, seuls deux jouent hors de l'Allemagne : Huth (Chelsea) et Lehmann (Arsenal). Ce dernier sera le titulaire à la place de Kahn, ce qui a étonné.
Dans son groupe se trouve : le Costa Rica, l'Équateur et la Pologne, un groupe facile.

Le premier match face au Costa Rica est spectaculaire et on voit le fruit des années de travail. Les allemands remportent la rencontre 4-2 avec des buts de Lahm, Klose (doublé) et Frings malgré une défense centrale lente avec Metzelder et Mertesacker.

Le deuxième match face à la Pologne est assez particulier car les deux pays ont des liens forts, Klose et Podolski sont d'originaires polonaises. La Pologne tient tête jusque dans le temps additionnel lorsque Neuville reprend un centre d'Odonkor, ouvre la marque, qualifie la Mannschaft et élimine du coup leur adversaire du jour.

Le troisième et dernier match du poule sera face à l'Équateur et les allemands ne feront pas tourner l'équipe sauf Huth qui remplace Metzelder. Ils battent les équatoriens 3-0 avec un doublé de Klose et un but de Podolski.

En huitième de finale l'Allemagne affronte la Suède. Les scandinaves sont assez rapidement réduits à 10 avec l'expulsion de Lucic en première période et mené 2-0 au bout de 14 minutes après un double de Podolski. Larsson ratera un penalty durant la rencontre. Score finale : 2-0.

En quart de finale elle fait face à l'Argentine comme au beau vieux temps. Il faut attendre la deuxième période pour voir l'ouverture du score par Ayala sur corner. L'Allemagne ne semble pas pouvoir renverser la tendance mais le coach argentin, José Pekerman, effectue des changements étranges : il sort le gardien Abbondanzieri, Riquelme et Crespo. Quelques instant plus tard Klose marque et égalise. Les deux équipes vont aller en prolongation à l'issue du temps réglementaire mais ils ne réussiront pas à se départager. Il va falloir donc en découdre au tirs-au-but. Ce sera un sans faute pour l'Allemagne : Neuville, Ballack, Podolski et Borowski marquent tandis que Ayala et Cambiasso ratent leur tirs-au-but, 4 à 2 victoire allemande. A la fin un début de bagarre éclate, les argentins protestent car Lehmann s'était avancé sur sa ligne. Frings lui sera suspendu après le match pour cela et il ratera la demi-finale face à l'Italie.

Les italiens sont les bêtes noires de la sélection allemande en coupe du monde car ils les ont toujours battu. D'autant plus que c'est la meilleure défense de la compétition qui se présente devant le public de Dortmund. En effet les italiens tiennent bon en défense et à la fin du temps réglementaire aucun but n'a été marqué dans un match plaisant à regarder. Le même scénario semble se répéter durant les prolongations, on pense alors que les deux équipes vont se départager aux séances des tirs-au-but mais à la 119eme minute à la suite d'un corner Pirlo réalise une passa aveugle pour Grosso dans la surface de réparation. L'arrière enroule un tir du gauche à mi-hauteur qui finit dans le petit filet opposé, Odonkor et Lehmann ne pourront pas dévier la trajectoire. Stupeur à Dortmund ! Il ne reste que quelques minutes pour égaliser mais dans le temps additionnel Gilardino, en contre, décale Del Piero qui marque et tue le match. L'Allemagne est éliminée de sa coupe du monde et perd pour la première fois de son histoire au Signal Iduna Park.

Il reste pourtant un match à jouer pour la troisième place face au Portugal, éliminé par la France, et les allemands veulent finir par une note positive. La Mannschaft remanie un peu son équipe : Kahn, Kehl et Nowotny joueront leur dernier match en sélection tandis que Ballack et Friedrich sont sur le banc. Il faudra attendre la deuxième période pour voir l'ouverture du score par Bastian Schweinsteiger, celui-ci marquera un deuxième but identique au premier alors que Petit avait entre temps marqué contre son camp. En fin de match Nuno Gomes réduit la marque, score finale 3-1.

Le bilan de cette coupe du monde est très positif, le jeu est séduisant, technique et on se dit que cette équipe à un grand avenir avec les Lahm, Schweinsteiger, Mertesacker (ben quoi ?) ou encore Podolski tout en s'appuyant sur des cadres comme Frings, Ballack, Klose ou Lehmann.

Euro 2008

Cette compétition marque peut-être le début fin de la transition, de la révolution philosophique décidée par la fédération allemande. La dernière avec les Ballack, Metzelder, Frings, Lehmann, Borowski ou encore Neuville. L'Allemagne tombe dans un groupe avec la Pologne, la Croatie et l'Autriche, un groupe abordable pour l'équipe de Joachim Low qui a remplacé Klinsmann.

Le premier match face à la Pologne se termine bien grâce à un doublé de Podolski face à son pays d'origine. Low surprend en titularisant Fritz, arrière droit (je crois), au poste de milieu droit à la place de Schweinsteiger durant la phase de poule.

Contre la Croatie les allemands déjouent. Srna puis Olic marquent durant la rencontre. Les critiques fusent déjà pour la défense, attentiste et lente (oui cette charnière Metzelder-Mertesacker). Podolski réduit la marque et en fin de match Schweinsteiger se fait expulser pour un mauvais geste.

Le dernier match de poule contre l'Autriche, qui accueille l'Euro avec la Suisse, confirmera l'irrégularité des allemands durant cette compétition alors qu'on espérait une continuité après une bonne coupe du monde. La Mannschaft remporte le match assez péniblement 1-0 avec un but de Ballack sur coup franc et se qualifie mais termine derrière la Croatie. Dans cette rencontre les deux coach se feront expulser par l'arbitre en même temps, ils quittent le banc côte à côte par solidarité. Schweinsteiger regardera le match aux côtés de la chancelière Angela Merkel. Celle-ci lui parlera quelques minutes, sans doute à propos de son carton rouge du match précédent. Étrangement à partir de ce moment il ne sera plus le même joueur par la suite et changera définitivement de dimension.

Le quart de finale se jouera contre le Portugal. Low change son onze en remettant Schweinsteiger, remotivé par la chancelière, à la place de Fritz, remplace Frings par Rolfes et décale Lahm à gauche de la défense à la place de Janssen pour mettre Friedrich à droite. Déçu par la performance de Fritz, Frings et de Janssen durant la phase de poule ? En tout l'Allemagne commence bien le match, Schweinsteiger puis Klose marquent pour porter le score à 2-0. Mais quelques minutes avant la mi-temps Ronaldo prend de vitesse Mertesacker (facile vous direz), son tir est repoussé par Lehmann mais Nuno Gomes reprend la balle et réduit la marque. En seconde période les allemands respirent un peu mieux avec un troisième but par Ballack qui s'est débarrassé du marquage de Paulo Ferreira avec une poussette dans le dos et aidé par la sortie hasardeuse de Ricardo. Cependant ils se font une frayeur quand Postiga (181 cm) réduit la marque à 3-2 en marquant de la tête entre les deux géants Mertesacker (198 cm) et Metzelder (194 cm), d'accord ils sont lents mais là ce n'est pas possible de se faire prendre dans les airs (ce n'est pas Crouch ou Zigic). Bon au final 3-2 quand même mais la défense est encore critiquée.

En demi-finale elle joue contre la surprenante équipe de Turquie. Low change de système en passant d'un 4-4-2 à un 4-2-3-1. Gomez est renvoyé sur le banc après ses occasions ratées en matchs de poule pour être remplacé par Hitzlsperger au milieu de terrain. Mais les problèmes de défense persisteront encore durant ce match : une défente lente et attentiste.
Les allemands laissent les turques construisent et ne pressent pas alors qu'ils sont dans leur surface. Kazim Kazim trouve la barre de Lehmann par deux fois, sur la deuxième Ugur Boral est là pour reprendre sous les yeux de Friedrich et ouvrir le score. Bon heureusement Schweinsteiger égalise quelques minutes plus tard. En deuxième mi-temps l'orage s'intensifie un peu plus et chez TF1 il y a une coupure vers la 75eme minutes. Ca reprend 6-7 minutes plus tard : 2-1 pour l'Allemagne, on est obligé de revoir un ralenti pour voir le but de Klose (79eme) que les français ont raté ce soir là. Et quelques minutes plus tard (86eme) Lahm se fait enrhumé sur son côté par Sabri Sarioglu et son centre à ras de terre trouve Senturk qui passe le ballon entre le premier poteau et Lehmann qui était déjà en position de capter la balle. 2-2. Heureusement qu'il n'y eut qu'une seule coupure sinon on aurait raté un dernier but de Lahm à la 90eme minutes qui offre la victoire à son pays. Les stats parlent d'elles-mêmes pour les allemands : 3 tirs cadrés, 3 buts.

La finale se jouera contre l'Espagne qui s'est débarrassé de la Russie 3 à 0. Le début est plutôt équilibré mais l'ouverture du score arrive vers la demi-heure de jeu quand Torres passe devant Lahm et devance la sortie de Lehmann pour marquer le seul but de la finale. Les allemands ne parviendront pas à inquiéter les espagnols, Ballack lui est nerveux, cumules les fautes et est proche du rouge mais finira le match. Senna est tout près de marquer un deuxième but en deuxième période mais le score en restera là. Deuxième finale perdue après 2002 et toujours pas de titre.

Le bilan est assez mitigé pour la sélection allemande, irrégulière et ayant des problèmes en défense (mais en arrivant en finale avec une charnière Metzelder-Mertesacker, oui je sais je me répète). Gomez, censé être le prochain Klose (on avait dit pareil pour Kuranyi), a raté sa chance durant cette compétition.
Cotés positifs tout de même : Podoski et Schweinsteiger qui semblent avoir une bonne entente et un réalisme toujours présent.

Coupe du monde 2010

Ballack, blessé par un tacle du ghanéen Kevin Prince Boateng, sera absent du mondial. Lahm devient alors le nouveau capitaine. Des anciens de 2002 il ne reste plus que Klose. Entre temps les Neuville, Metzelder, Lehmann, Frings ou encore Borowski ont pris leur retraite internationale ou ont été écarté. Schweinsteiger quant à lui sera replacé dans l'axe au milieu que ce soit en club ou en sélection, là où il va exprimer tout son talent et son influence pour la suite.

C'est là qu'on voit enfin les fruits des années de travail dans les centres de formations. Les Ozil, Neuer, Muller, Marin, Kroos, Khedira ou encore Badstuber sont présents dans les 23. Ce sont des joueurs ayant une techniques bien supérieures que la génération précédente et qui ont remporté l'Euro Espoir 2009. D'ailleurs l'Allemagne, avec le Japon, le Ghana, l'Argentine et l'Uruguay seront les nations proposant un jeu plutôt agréable à suivre contrairement à la France, à la vieillissante équipe d'Italie ou encore aux deux finalistes l'Espagne et les Pays-Bas. La sélection de Low se trouve dans une poule avec l'Australie, la Serbie et le Ghana.

Et le premier match contre l'Australie va montrer au monde entier le travail de longues années de la fédération allemande. Alors que les matchs qui avaient eu lieu n'étaient guère passionnant, la Mannschaft mettent une correction 4-0 aux australiens de Tim Cahill en proposant un jeu technique, rapide et impressionnant. Podolski, Klose, Muller et Cacau sont les buteurs. Bon il y a encore une défense assez lente (Mertesacker-Friedrich cette fois).

Le deuxième match contre la Serbie commence mal avec l'expulsion de Klose (deux fautes, autant de cartons jaunes) et un but de Jovanovic dans la minute qui suit. Les allemands auront des difficultés à construire et à aller de l'avant et le score ne bougera plus. Défaite 1-0, pas si surprenante que ça dans les faits.

La qualification se jouera donc contre le Ghana qui n'est pas assuré de se qualifier non plus. Cacau est préféré à Gomez pour remplacer Klose, suspendu. Ce sera l'occasion pour les frères Boateng de se croiser : Kevin-Prince qui joue pour le Ghana et Jérôme qui jouera le match à la place de Badstuber sur le côté gauche. Low ne sait apparemment qui mettre sur ce coté gauche car Badstuber est un défenseur axial, Boateng n'a jamais vraiment convaincu sur le côté et Janssen n'a pas vraiment le niveau. La pression est donc forte deux côtés, le match est serré tandis qu'on suit le résultat de l'autre match (Australie-Serbie) et le classement en direct. L'ouverture du score arrivera à l'heure de jeu par Ozil, servi à 20 mètres devant les cages de Kingson, qui marque sur une demi-volée. Il soulage son équipe avec son deuxième but avec la sélection, score final 1-0. L'Allemagne termine en tête de son groupe suivi du Ghana.

En huitième de finale elle affronte l'Angleterre pour un grand classique. Boateng est confirmé sur le côté gauche de la défense. Une rencontre animée, à la 20eme minute Klose ouvre la marque après un dégagent de Neuer. Upson est dominé au duel par l'attaquant et marque en profitant de la lenteur de réaction de David James (titulaire après la boulette de Green, alors qu'il y a Hart). 12 minutes plus tard Podolski aggrave le score après une offensive, marquant avec un angle serré. Les anglais s'y mettent aux coups de pieds arrêtés pour contrer les allemands et Upson rattrape son erreur en réduisant la marque. Lampard à la 38eme minute frappe des 25 mètres, le ballon touche la barre et rebondit derrière la ligne avant de ressortir des cages. Sans se poser de question Neuer capte le ballon et joue comme s'il n'y avait pas but (ça a du jouer dans la décision finale) et l'arbitre laisse le jeu poursuivre, le but ne sera pas validé. Sur le contre Podolski est proche d'assommer les anglais.
La deuxième mi-temps sera le festival de Muller, homme du match qui marquera un doublé sur deux contres assassins. Score final 4-1, on se dit que cette génération va enfin ramener un titre.

Le quart de final sera dans la continuité du match précédent, c'est-à-dire mettre une taule à un des favoris de la compétition en proposant un jeu spectaculaire. De plus ce sera contre l'Argentine de Lionel Messi. Le match commence très fort avec un but de la révélation Muller dès la 3eme minutes. L'Argentine ne rattrapera jamais les allemands et la deuxième mi-temps est un récital. Klose en profite pour marquer un deuxième but très facile, ensuite Schweinsteiger va aller défier la défense argentine dans sa surface avant de servir Friedrich pour le troisième but (et son premier pour la sélection). En fin de match Klose achève et humilie l'Argentine avec un quatrième but, l'attaquant n'est plus qu'à une unité de Ronaldo (le brésilien) en coupe du monde avec 14 buts.

La demi-finale sera un remake de la finale de l'Euro 2008 contre l'Espagne. Klose n'arrivera pas à égaler Ronaldo et le résultat sera le même qu'il y a deux ans : 1-0 but de Puyol sur corner, étrangement seul au départ du ballon. Comme en 2006 l'Allemagne s'arrête en demi-finale contre le futur vainqueur de la compétition et jouera le match pour la troisième place contre l'Uruguay.

Pour ce match quelques remaniements : Butt à la place de Neuer, Boateng à la place de Lahm, Aogo à gauche, Jansen à la place de Podolski et Cacau en pointe pour remplacer Klose, apparemment blessé et qui n'aura pas l'occasion au moins d'égaler Ronaldo. Le match est agréable à suivre, les deux équipes jouent le jeu pour bien finir.
A la 19eme minutes Schweinsteiger, capitaine pour ce match, déclenche un tir puissant, flottant et plongeant à 35 mètres que Muslera repousse et Muller en profite pour ouvrir la marque. Environs dix minutes plus tard Diego Perez récupère la balle dans les pieds Schweinsteiger avec un tacle. Suarez sert ensuite Cavani qui prend de vitesse Mertesacker (oui encore lui, il met deux secondes pour se retourner) et part battre Butt au duel : 1-1. Suarez, Cavani et Forlan en attaque, ça fait mal.
En début de seconde période Cacau perd la balle, ensuite centre d'Arevalo vers Forlan à l'entrée de la surface. Il reprend de volée et smashe son tir, le ballon en rebondissant prend une trajectoire étonnante et entre dans les buts. Butt n'a pas bougé, encore une fois Forlan marque un magnifique but.
L'Allemagne régit rapidement. Cinq minutes après ce but Boateng à le choix de centrer sur Cacau ou sur Janssen, il choisit le latéral. Celui-ci saute plus haut que Godin et Fucile et profite de la sortie ratée de Muslera pour égaliser à 2-2.
82eme minutes corner pour l'Allemagne, il y a un cafouillage et la balle profite à Khedira qui marque avec une tête lobée son premier but sous le maillot allemand : 3-2.

Le bilan est excellent pour la sélection malgré une troisième place obtenue. Ozil, Khedira et Muller se sont relevés durant ce mondial. L'absence de Ballack a surement du ouvrir la voie à ces joueurs. La paire Schweinsteiger-Khedira fonctionne à merveille et le jeu est séduisant et technique. Les points noirs ? Toujours la défense, même si ça a été beaucoup mieux qu'en 2008 et le vide que laissera Klose si jamais il devait annoncer sa retraite internationale. Il y a bien des candidats comme Gomez qui tarde à s'affirmer, Kiessling qui est plus une tour, un point d'appui, Cacau n'a pas convaincu en tant que titulaire et Podolski est plus un ailier qu'un attaquant de pointe.

L'Euro 2012 va confirmer un autre point noir : le mental. Cette équipe possède la technique, le physique, un jeu collectif, un très bon gardien et des joueurs cadres. Cependant ses points faibles sont : sa défense (Boateng, Lahm, Badstuber et Hummels ont tous fait une erreur fatale) et le mental (j'ai du entendre ça plusieurs fois, je ne sais plus où).
Pourtant en regardant les joueurs qui se sont ajoutés depuis : Reus, Gotze, Schmelzer, Gundogan, les Bender, Schurrle et Gomez qui est enfin devenu un monstre de classe mondiale il y a de quoi espérer un très bon avenir pour le football allemand.

Il n'y qu'à voir l'affiche de la finale de la Champion's League 2013.

Lairanza

Masculin
Nombre de messages : 268
Age : 27
Pays : France
Date d'inscription : 01/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Schweinsteiger31 le Jeu 2 Mai - 14:24

C'est quoi ta source ? study

Schweinsteiger31

Masculin
Nombre de messages : 476
Age : 29
Pays : Suisse
Date d'inscription : 06/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Lairanza le Jeu 2 Mai - 14:26

En fait je voulais raconter, comme une histoire, le parcours de cette équipe. Je ne savais pas où poster ^^'

Bon s'il faut mettre les sources ^^'

Lairanza

Masculin
Nombre de messages : 268
Age : 27
Pays : France
Date d'inscription : 01/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Schweinsteiger31 le Jeu 2 Mai - 14:30

C'est tout toi qui a écrit? (Si c'est le cas, pas besoin de source Wink )

Schweinsteiger31

Masculin
Nombre de messages : 476
Age : 29
Pays : Suisse
Date d'inscription : 06/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Lairanza le Jeu 2 Mai - 14:43

Oui j'ai tout écrit ^^ Après si vous êtes d'accord ou pas il y aura discussion et tout Very Happy

Lairanza

Masculin
Nombre de messages : 268
Age : 27
Pays : France
Date d'inscription : 01/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Schweinsteiger31 le Jeu 2 Mai - 14:56

Alors je prendrai le temps de lire tes lignes et te dire mon ressenti study Wink

Schweinsteiger31

Masculin
Nombre de messages : 476
Age : 29
Pays : Suisse
Date d'inscription : 06/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  roter baron le Ven 3 Mai - 12:50

Je vais répondre à R9 ici, c'est plus approprié que dans le topic du match face à Dortmund.

R9 a écrit:C'est le meilleur souvenir que j'ai de la DNM. ce match contre l'Angleterre était extraordinaire, avec l'ambiance, le contexte, la rivalité entre les deux pays.
J'avoue que je ne me rappelle plus trop de l'euro 96. J'ai des souvenirs mais ils sont vagues et lointain. C'était il y a longtemps quand même Sad Par contre, je me rappelle aussi de ce match face à l’Angleterre. Les Anglais croyaient dur comme fer à leur victoire finale. Ils l'espérait plus que tout. Si mes souvenirs sont bons, Shearer met un but très rapidement, et là les supporters sont fous de joie, et puis l'Allemagne les calme. Grosse tension jusqu'aux tirs aux buts qu'on gagne heureusement, fidèle à notre réputation de ne jamais perdre aux tirs aux buts. Cette victoire à l'euro 96 est un peu notre chant du cygne quand on y pense. La NM était incroyablement forte. Il faut rappeler que pour cette compétition on se passait de Effenberg et de Matthaus en froid avec Vogts. En plus on avait eu pas mal de blessés, et l'UEFA nous avait accordé une dérogation pour rappeler des joueurs afin de combler le manque. Tout ça ne cachait malheureusement pas que dans le fond on avait loupé l'évolution du foot ...

Sinon Lairanza, je te félicite pr ton post! Déjà il doit être le plus long du forum Smile Et puis (et surtout !), il est très pertinent. Il me rappelle pas mal de souvenirs. Bons ou mauvais. La défaite 5/1 face à l'Angleterre a fait mal à l'époque. C'était à Munich. Si je me rappelle ben on avait ouvert le score assez vite (Jancker?). Ensuite le festival Michael Owen ... La honte totale! Dans le même registre il y avait aussi la démonstration de la France. Même si le score finale était de 1/0 (Zidane), l'écart entre les 2 équipes étaient si grands. Zidane se balladait ds notre grand rectangle et on ne pouvait rien faire. Impuissant. Quelques années plus tard il y a eu le 3/0 à Gelsenkirchen. Ouie. Mais bon la défaite qui a fait le plus mal c'est sans doute celle contre l'Italie. Qu'est-ce que j'ai pu y croire à la victoire au mondial 2006 ! Le fait de jouer à domicile ça joue bcp. Honnêtement, dès les premières minutes du match face à l'Italie j'ai su qu'on perdrait. Le voir ça fait quand même mal. Après le 2ème but j'ai éteins la télé dépité. Depuis je suis plus philosophe. C'est amusant quelque part car quand je repense à l'histoire de la NM que j'ai vécu c'est surtout les mauvais souvenirs qui reviennent. Je n'ai pas vu de grands titres (hormis 1996 mais h'étais très jeune), mais il y a quand même eu de bons moments. Je crois qu'on s'affirme bcp plus en tant que supporter ds la défaite finalement.

roter baron

Masculin
Nombre de messages : 15007
Age : 31
Pays : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Invité le Ven 3 Mai - 13:22

Ouais, c'est vrai que le système de jeu traditionnel allemand avec un libéro derrière les défenseurs avait atteint ses limites pendant les années 90. La défense en ligne a en effet fini par s'imposer grâce à la domination de la philosophie de jeu italienne dans le football de l'époque.
Ensuite, le marquage de zone a remplacé celui individuel, chose qui a rendu la position de libéro complètement obsolète. Enfin, l'interdiction du gardien de se saisir du ballon de la main après la passe d'un coéquipier va précipiter la disparition des libéros. C'est désormais le gardien qui assure les relances comme dernier défenseur.
D'ailleurs à l'Euro 96, Sammer fût le libéro de cette équipe, et depuis, l'Allemagne ne sait plus gagner.
On attend maintenant de voir les fruits de cette évolution du football allemand au plus haut niveau, et ça commence déjà pas mal cette année, avec cette finale 100% allemande en attendant le Brésil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de la Mannschaft

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum